Essai de cisaillement dynamique
Essai de cisaillement dynamique
pour essais de cisaillement dynamique
Des essais de cisaillement dynamique sont pratiqués dans le but de caractériser la résistance et l’énergie de fissuration en mode II d’échantillons de béton ou de roche à des vitesses de déformation de l’ordre de quelques dizaines de s-1. Une barre de Hopkinson de diamètre 45 mm est utilisée comme barre d’entrée tandis que deux barres de Hopkinson en acier de diamètre 10 mm sont utilisées comme barres de sortie. Une précontrainte latérale de quelques MPa à quelques dizaines de MPa est appliquée à l’échantillon via un anneau dynamométrique instrumenté à l’aide de jauges de déformation. La contrainte de cisaillement, la contrainte de normal au plan de cisaillement et la vitesse de déformation sont mesurées en fonction du déplacement par traitement des signaux des jauges de déformation disposées sur les barres de Hopkinson et sur l’anneau dynamométrique. Des essais pratiqués sous chargement quasi-statique et dynamique en considérant différents niveaux de précontrainte permettent d’étudier la sensibilité à la vitesse et à la pression de confinement de la résistance au cisaillement des géomatériaux.
Mis à jour le 19 novembre 2019