Afin d’étudier les propriétés de fragmentation dynamique dans les matériaux fragiles (céramiques denses, céramiques poreuses, saphir, béton ultra-hautes performances…) le laboratoire 3SR dispose d’un lanceur à gaz de calibre 20 mm permettant de procéder à des essais d’impact sur tranche en configuration ouverte ou en configuration sarcophage et à des essais d’impact normal ou tandem. En configuration ouverte, une caméra ultra-rapide (Kirana, 5 Mfps, 924x768 pixels) est utilisée pour visualisée la surface latérale des carreaux impactés. L’éclairage continue ou flash est utilisé en transmission ou en réflexion. En configuration sarcophage, la cible est placée dans une boite de confinement permettant de procéder à une analyse du faciès de rupture par microscopie ou micro-tomographie RX.
L’essai d’impact tandem consiste à procéder à un double impact sur la même cible. Le premier impact (impact normal) correspond à l’impact d’un projectile à bout plat sur une cible sandwich constituée d’une face avant en acier, d’une céramique et d’un backing, conduisant à une fragmentation intense dans la céramique. Le deuxième impact, réalisé avec un projectile à extrémité conique ou hémisphérique, consiste à ré-impacter la céramique préfragmentée. Le profil de vitesse en face arrière mesuré par interférométrie laser permet une caractérisation de la résistance à la pénétration de la céramique fragmentée. Une approche inverse reposant sur une simulation numérique de l’essai permet d’identifier la loi de comportement du milieu fragmenté.
 
Mis à jour le 24 septembre 2019